Remembrance Day Poppy

Jour du Souvenir


11 Novembre



Musée canadien de la guerre
1, place Vimy
Ottawa, Ontario
K1A 0M8
Tél. (819) 776-8600
Sans frais: 1-800-555-5621

Le jour de l'Armistice relié à l'Action de grâce

Le jour du Souvenir au CenotaphLes Canadiens et les Canadiennes ont commémoré le jour de l'Armistice de 1920 de la même façon qu'en 1919. Toutefois, H. M. Mowat, député de Toronto, déposa à son tour une proposition devant la Chambre des Communes afin que l'on organise chaque année la journée de l'Armistice le lundi de la semaine du 11 novembre. Cette journée serait jumelée au jour d'Action de grâce qui était à cette époque un congé mobile tenu à la discrétion du gouvernement. Le Parlement adopta finalement cette proposition et édicté la Loi du jour de l'Armistice, en mai 1921.

L'instauration d'un nouveau congé unique lors d'une longue fin de semaine répondait principalement aux désirs du milieu des affaires, mais ce congé fut impopulaire auprès des anciens combattants et du grand public. La journée consacrée à célébrer «l'abondance des récoltes», le Jour d'Action de grâce consistait habituellement à organiser des activités sportives et d'autres divertissements dans le cadre de festivités. Par contre, le jour de l'Armistice était une période de commémoration et de méditation caractérisée par des cérémonies solennelles aux cénotaphes.

Des tensions apparurent dès le 7 novembre 1921, la première journée au cours de laquelle les deux événements ont été organisés conjointement. On pouvait lire, par exemple, à la une du Globe de Toronto que le recteur de l'Église anglicane de Smiths Falls, Ontario, avait critiqué ouvertement le gouvernement d'avoir tenté de combiner les deux événements et avait fait savoir que «dans son église, chaque événement serait célébré séparément». Un représentant de l'Association des anciens combattants de la Grande Guerre locale a proclamé que «dorénavant, les anciens combattants ici, célèbreraient seulement le 11 novembre».

Cimetière militaire canadien. Jour du souvenir, 11 novembre.  Photo: Serge Durflinger