Accès au Musée pendant la fermeture des routes : cliquez ici pour de plus amples renseignements.

Main Menu

Centre de recherche sur l’histoire militaire

Guides de recherche - Personnel militaire

Découvrez le service et l’expérience d’un combattant en temps de guerre à l’aide du guide de recherche. Découvrez comment aller chercher et recueillir de l’information à partir de la documentation du temps de la guerre et des publications récentes, et trouvez également des photos, des objets d’art, du matériel, et plus encore.

Ce guide vous expliquera la marche à suivre pour connaître l’endroit et la période de service d’une personne, ainsi que l’historique d’une unité, sa culture, ses activités importantes et ses décorations du drapeau. Apprenez en plus au sujet de la formation, des promotions, des médailles, des blessures et des traitements médicaux, des tombes et des monuments commémoratifs des combattants, ainsi que sur le contexte entourant leur service en temps de guerre.

Marine royale du Canada, 1910-1919, 1939-1945, et marine marchande, 1939-1945

Introduction

Marins apprenant l'art des noeuds
Rowley Murphy, Marins sur la jetée apprenant l’art des noeuds, MCG 19710261-2401, Collection Beaverbrook d’art militaire.

Avant la création de la Marine canadienne, la Royal Navy britannique était responsable de la défense militaire des eaux canadiennes. Cette situation a changé en 1910, lorsque le gouvernement fédéral a adopté une loi créant le Service naval du Canada, qui est devenu la Marine royale du Canada (MRC) en 1911. Le développement et la croissance de la MRC ont d’abord été lents, de sorte que celle-ci n’a joué qu’un rôle limité pendant la Première Guerre mondiale. Toutefois, la Seconde Guerre mondiale a créé des défis et des opportunités qui ont incité la MRC à prendre de l’expansion et à devenir la cinquième marine en importance dans le monde en 1945, avec environ 1 140 navires. À la fin de la guerre, plus de 105 000 hommes et femmes avaient servi dans la MRC. Les navires marchands canadiens et alliés, ainsi que leurs équipages, jouèrent également un rôle crucial dans l’effort de guerre allié, en transportant du personnel, des munitions, des munitions, des armes et des denrées à travers les océans du monde.

Ce guide illustre le processus de recherche de service pour un individu, du point de départ essentiel des documents de service aux ressources de soutien pour des renseignements plus détaillés et une exploration plus poussée.

En savoir plus (fichier PDF)

 

Les Canadiens dans les airs, 1914-1945, 1939-1945

Introduction

Aviateurs avec un avion
Paul Goranson, Amarrage du ballon captif, MCG 19710261-3180, Collection Beaverbrook d’art militaire.

L’aviation militaire de grande envergure débuta au cours de la Première Guerre mondiale, peu de temps après le vol de 1909 du Silver Dart qui marqua la naissance de l’aviation au Canada. Durant la Première Guerre mondiale, des milliers de Canadiens combattirent dans les unités de vol britanniques puisque l’aviation canadienne n’existait pas encore. Les Canadiens servirent donc d’abord dans les rangs du Royal Flying Corps (RFC) ou du Royal Naval Air Service (RNAS). Le 1er avril 1918, ces deux services fusionnèrent pour former la Royal Air Force (RAF). On estime au total de 13 000 à 22 000 personnes originaires du Canada qui s’enrôlèrent dans les services d’aviation britanniques.

En 1924, l’Aviation royale canadienne (ARC) vit le jour. Au déclenchement de la guerre en septembre 1939, l’ARC put recourir à un groupe composé d’officiers et d’aviateurs et attirer du personnel qualifié du secteur privé. En 1945, près de 250 000 hommes et femmes servirent dans l’ARC au sein du pays ainsi qu’à l’étranger.

Ce guide illustre le processus de recherche de service pour un individu, du point de départ essentiel des documents de service aux ressources de soutien pour des renseignements plus détaillés et une exploration plus poussée.

En savoir plus (fichier PDF)

 

Le Corps expéditionnaire canadien (1914-1919) et l’Armée canadienne (1939-1945)

Introduction

Des hommes dans un caveau du cimetière
George Tinning, Dans le caveau du cimetière, MCG 19710261-5495, Collection Beaverbrook d’art militaire.

Avant la Première Guerre mondiale, la défense du Canada repose sur l’armée britannique et sur la milice canadienne. Dans les années 1870, une petite force permanente est créée, qui compte en 1914 environ 3 000 militaires de tous grades. À la déclaration de la guerre en 1914, les hommes se précipitent pour s’engager dans le Corps expéditionnaire canadien (CEC) nouvellement constitué. Au total, ce sont plus de 620 000 hommes et femmes qui servent dans le Corps expéditionnaire canadien, dont plus de 100 000 conscrits. Bien que le CEC soit intégré aux forces expéditionnaires britanniques, la plupart des Canadiens servent dans des unités canadiennes reconnaissables comme telles, que ce soit un bataillon, une brigade, une division ou dans le Corps canadien.

Même si le CEC est officiellement démantelé en 1919, un petit noyau d’hommes et d’officiers expérimentés reste dans l’armée entre les deux guerres, pour former plus tard ce qui deviendra l’Armée canadienne lors de la Seconde Guerre mondiale. Lorsque la guerre éclate en 1939, l’armée canadienne est connue sous le nom de l’Armée active canadienne puis, à partir de l’automne 1940, sous le nom de l’Armée canadienne. Pendant la guerre, l’effectif de l’armée atteint les 730 000 hommes et femmes; elle intervient dans des combats dans de multiples théâtres de guerre et apporte une contribution significative à la réussite de la cause des Alliés.

Ce guide illustre le processus de recherche de service pour un individu, du point de départ essentiel des documents de service aux ressources de soutien pour des renseignements plus détaillés et une exploration plus poussée.

En savoir plus (fichier PDF)

 

Les Canadiennes en uniforme, 1914-1919, 1941-1945

Introduction

Poste de tri du courrier
Molly Lamb Bobak, Poste de tri du courrier du Service féminin de l’Armée canadienne, MCG 19710261-1595, Collection Beaverbrook d’art militaire.

Avant la Première Guerre mondiale, peu de femmes connurent le service militaire. Durant la Rébellion du Nord-Ouest de 1885, douze femmes, dont des infirmières diplômées et des religieuses anglicanes, appuyèrent les forces du gouvernement dans le domaine des soins infirmiers. Au cours de la guerre d’Afrique du Sud (1899-1902), douze infirmières canadiennes diplômées étaient rattachées aux services médicaux britanniques. Ces débuts présageaient les contributions importantes des canadiennes à l’effort de guerre au cours des Première et Seconde Guerres mondiales.

De 1914 à 1919, plus de 3 200 infirmières servirent dans le Corps médical de l’armée canadienne (CMAC) tant au pays qu’à l’étranger. Plus de 1 000 femmes s’enrôlèrent également dans les hôpitaux britanniques comme infirmières et infirmières auxiliaires. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, alors que les femmes s’enrôlaient une nouvelle fois comme infirmières, le rôle des femmes dans le service militaire s’étendit de manière considérable. Les Forces armées canadiennes, l’Aviation royale canadienne et la Marine royale canadienne créèrent des divisions féminines; par conséquent, environ 50 000 femmes occupèrent diverses professions pour soutenir l’effort de guerre.

Ce guide illustre le processus de recherche de service pour un individu, du point de départ essentiel des documents de service aux ressources de soutien pour des renseignements plus détaillés et une exploration plus poussée.

En savoir plus (fichier PDF)

 

Droit d'auteur et de reproduction

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez aux collections du Musée canadien de la guerre et du Musée canadien de l’histoire. Si vous désirez obtenir des reproductions ou la permission d’utiliser du matériel des collections, veuillez remplir et soumettre le formulaire ci-dessous.

Formulaire de droit d'auteur et de reproduction

Pour nous envoyer un courriel ou voir d’autres façons de nous contacter :

Nous joindre