Veuillez noter que le Musée canadien de la guerre sera fermé à compter de 16 h, le vendredi 2 avril en raison des dernières restrictions liées à la COVID-19, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Rendez-vous sur notre site Web pour consulter les ressources muséales riches et stimulantes que nous continuerons d’offrir en ligne durant la fermeture.

Main Menu

Transcription : Lettre datée du 2 juin 2000

Extraits [traduction]

Chère Gladys,

Merci pour votre lettre et vos aimables pensées à l’occasion de Pâques. Il est toujours bon de recevoir du courrier du pays. Je me nomme Brian Power. Je suis un soldat de l’escadron de reconnaissance, des Royal Canadian Dragoons. Nous sommes au Kosovo depuis le 10 décembre 1999, et nous nous préparons avec joie à rentrer chez nous, après une période de service de six mois.

[…] Nous avons passé six bons mois ici au Kosovo, mais nous sommes tous impatients de rentrer au pays. Pour la plupart d’entre nous, ce n’est pas notre premier voyage dans cette partie du monde — j’ai moi-même effectué deux périodes de service en Bosnie.

Nous avons constaté que nous passions la plupart de notre temps le long des frontières ici, au Kosovo. La nature de notre travail consiste à voir les choses sans nous faire voir. Donc, à part l’émeute de Mitrovica en février, notre escadron n’a pas beaucoup fait parler de lui. Le fait d’être caché aux frontières a permis à d’autres à l’intérieur du pays de poursuivre la reconstruction en toute sécurité et d’offrir leur aide à la population.

De grandes améliorations ont été apportées au Kosovo depuis Noël. Les gens rentrent chez eux, et les dégâts sont réparés. On a fait pas mal de travail, mais il reste encore beaucoup à accomplir.

J’ai hâte de rentrer chez moi et de revoir ma femme et ma petite fille.

Encore une fois, merci pour votre lettre et vos aimables pensées.

Sincèrement,
Brian Power