Veuillez noter que le Musée canadien de la guerre sera fermé à compter de 16 h, le vendredi 2 avril en raison des dernières restrictions liées à la COVID-19, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Rendez-vous sur notre site Web pour consulter les ressources muséales riches et stimulantes que nous continuerons d’offrir en ligne durant la fermeture.

Main Menu

Le Canada et la Seconde Guerre mondiale

Du 10 septembre 1939 au 15 aout 1945

Survol historique

Sous Adolf Hitler et le Parti national-socialiste (le parti nazi), l’Allemagne voulait élargir son territoire et conquérir l’Europe. Elle a envahi la Pologne le 1er septembre 1939; la France et la Grande-Bretagne sont alors entrées en guerre. Le Canada s’est joint aux Alliés par une déclaration de guerre distincte le 10 septembre 1939. Le conflit s’est élargi pour devenir la Seconde Guerre mondiale, le conflit le plus meurtrier jamais connu.

Au sujet de la guerre

La Seconde Guerre mondiale a été une guerre totale, impliquant la plupart des secteurs de la société. La population canadienne y a pris part de nombreuses façons : en combattant à l’étranger, en défendant le pays sur le front intérieur et en produisant des armes de guerre et des aliments pour les nations alliées. La guerre a exigé des Canadiens et des Canadiennes un soutien financier massif et d’incroyables efforts. Peu d’entre eux ont été épargnés.

En plus de défendre les côtes est et ouest du pays, les militaires canadiens ont participé à de longues et difficiles campagnes — terrestres, maritimes et aériennes — afin de vaincre les forces allemandes, italiennes et japonaises.

Plus de 1,1 million de Canadiens et de Canadiennes ont servi dans les forces armées. Le front intérieur a été largement mis à contribution en vue de remporter la guerre. Le coût de la victoire a cependant été élevé : près de 42 000 Canadiens ont perdu la vie avant la défaite de l’Allemagne, en mai 1945, et celle du Japon, peu après, en aout.

Les séquelles de la guerre

La dévastation humaine infligée par la Seconde Guerre mondiale est difficile à concevoir. Les estimations varient considérablement. Le nombre de morts aurait atteint entre 50 et 80 millions de personnes.

Le Canada a grandement contribué à la victoire des Alliés dans cette guerre juste et nécessaire. La découverte des atrocités nazies et de l’Holocauste a secoué le monde entier. Par ailleurs, la guerre a conduit à la décolonisation d’empires, à la création des Nations Unies et au déclenchement de la guerre froide entre les États-Unis et l’Union soviétique et leurs alliés respectifs.

Le Canada a subi une profonde transformation pendant le conflit. Plus d’un million d’anciens combattants sont rentrés au pays à l’orée d’une période de prospérité. L’urbanisation, l’industrialisation, l’intervention de l’État dans la vie de la population, la création de liens commerciaux avec les États-Unis et un désir de s’engager davantage dans les affaires mondiales se sont accrus.

Un nouveau Canada a émergé au terme de l’engagement militaire et du traumatisme de la guerre.


Photo au haut de la page :
Chars Sherman se retirant, près de Bretteville-le-Rabet, en France, le 14 aout 1944
Lieutenant Donald I. Grant/ ministère de la Défense nationale du Canada/Bibliothèque et Archives Canada/PA-113659


Contenu connexe