Le Musée canadien de la guerre est fermé et ce, jusqu’à nouvel ordre, en raison des dernières restrictions liées à la COVID-19.

Rendez-vous sur notre site Web pour consulter les ressources muséales riches et stimulantes que nous continuons d’offrir en ligne durant la fermeture.

Main Menu

Le Canada et la Première Guerre mondiale

Du 4 aout 1914 au 11 novembre 1918

Survol historique

Les grandes puissances européennes sont entrées en guerre en 1914, après des années de tension et de rivalité. Un conflit au départ localisé s’est transformé en guerre mondiale. La contribution du Canada à la Première Guerre mondiale a ajouté à son autonomie et à sa reconnaissance internationale, mais au prix de lourdes pertes. Cette grande guerre, aux vastes répercussions, a été l’un des évènements les plus traumatisants de l’histoire du Canada.

Au sujet de la guerre

Les forces militaires du Canada ont principalement combattu sur le front de l’Ouest. Équipées d’armes et de munitions produites en série, les armées de citoyens-soldats ont pris part à des batailles qui ont duré des semaines, voire des mois, et qui ont tué et blessé des centaines de milliers de personnes.

Le Canada a combattu aux côtés des Alliés, notamment la France, la Belgique, la Russie et la Grande-Bretagne. Les adversaires étaient les puissances centrales : l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et l’Empire ottoman.

Plus de 620 000 Canadiens se sont enrôlés ou ont été conscrits, et 2 800 Canadiennes ont servi comme infirmières. Le Corps canadien, principale force de combat du pays, a participé à d’importantes batailles dans les Flandres, sur la Somme, à Vimy et pendant la campagne des Cent Jours. Il a remporté des victoires décisives, mais à un terrible coût en vies humaines : plus de 61 000 Canadiens ont été tués avant la défaite de l’Allemagne.

La Première Guerre mondiale s’est terminée par la victoire complète des Alliés, mais la paix demeurait instable. Cette situation a attisé la colère et le chagrin et a créé les conditions propices à la montée des dictatures fascistes et au déclenchement d’un autre conflit mondial. Son expérience de guerre a changé à jamais le Canada. Si le pays a fait son entrée sur la scène mondiale et a été reconnu pour son immense contribution, il a aussi été profondément divisé par la crise de la conscription. Le Canada ne sera plus jamais le même.

Se souvenir de la guerre

Le Canada, après la Première Guerre mondiale, était un pays fier et victorieux, fort d’une nouvelle position sur la scène mondiale. Toutefois, il se retrouvait également en deuil et divisé, transformé à jamais par les sacrifices sans précédent consentis pendant la guerre et par ses terribles coûts.

Pendant la guerre, plus de 620 000 Canadiens ont servi dans le Corps expéditionnaire canadien, et environ 424 000 ont été déployés outre-mer. Parmi eux, quelque 61 000 Canadiens ont été tués pendant le conflit ou peu après. De nombreux anciens combattants ont dû vivre avec des blessures physiques et psychologiques.

La guerre a pris fin le 11 novembre 1918, à 11 heures. Aujourd’hui, les Canadiens et les Canadiennes honorent le sacrifice de leur pays en observant deux minutes de silence tous les 11 novembre, à 11 heures.


Photo au haut de la page :
Des brancardiers transportent un soldat canadien blessé vers un poste médical.
Collection d’archives George-Metcalf
Musée canadien de la guerre, 19930013-464


Contenu connexe