Veuillez noter que le Musée canadien de la guerre sera fermé à compter de 16 h, le vendredi 2 avril en raison des dernières restrictions liées à la COVID-19, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Rendez-vous sur notre site Web pour consulter les ressources muséales riches et stimulantes que nous continuerons d’offrir en ligne durant la fermeture.

Main Menu

Le Canada et la guerre en Afghanistan

D’octobre 2001 à mars 2014

Survol historique

Le 11 septembre 2001, des terroristes d’Al-Qaïda ont attaqué les États-Unis. Le gouvernement taliban à la tête de l’Afghanistan protégeait ce groupe. Une mission militaire multinationale, dirigée par les États-Unis et incluant le Canada, a été déployée en Afghanistan afin de renverser le gouvernement taliban et d’attaquer Al-Qaïda. Le Canada a participé en assurant la sécurité du nouveau gouvernement afghan et en aidant à la reconstruction d’un pays déchiré par la guerre depuis toute une génération. Le Canada a aussi pris part à la lutte contre l’insurrection grandissante menée par les talibans. La mission de combat des Canadiens en Afghanistan a pris fin en 2011, mais les soldats n’ont quitté le pays qu’en 2014. L’Afghanistan demeure en guerre.

Au sujet de la guerre

Vers la fin de 2001, le Canada a joint une coalition menée par les États-Unis pour envahir l’Afghanistan. De 2003 à 2005, il a fait partie de la Force internationale d’assistance à la sécurité dirigée par l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) à Kaboul, capitale de l’Afghanistan.

Plus tard en 2005, les Forces armées canadiennes ont déployé une équipe de reconstruction provinciale et un groupement tactique pour combattre une insurrection dans la province de Kandahar. En 2008, cette mission a été élargie pour inclure une escadre aérienne en Afghanistan. En juillet 2011, le Canada a mis fin à son engagement au combat, mais il a continué de former les forces de sécurité nationale afghanes jusqu’en 2014.

Après l’invasion de l’Afghanistan par les États-Unis, le premier groupement tactique canadien s’est rendu à Kandahar, le 7 octobre 2001. Durant ce déploiement, les forces canadiennes ont protégé l’aérodrome de Kandahar et appuyé certaines opérations américaines.

Dès 2003, le Canada a assuré la sécurité à Kaboul, capitale afghane, en tant que membre de la Force internationale d’assistance à la sécurité, laquelle était dirigée par l’OTAN, mais parrainée par l’ONU.

Le Canada est retourné dans la province de Kandahar, dans le sud de l’Afghanistan, en 2005. Ses soldats ont combattu aux côtés des partenaires de l’OTAN et afghans pour protéger des zones clés contre les talibans. Pendant plus de six ans, ils ont participé à des batailles de grande envergure et à des échanges de tirs quotidiens, bravé les routes parsemées de bombes improvisées et protégé des projets de développement, tout en tentant de gagner la confiance de la population locale.

Se souvenir de la guerre en Afghanistan

La fin de la contribution du Canada à cette mission a suscité des réflexions sur un plan personnel et à l’échelle nationale au sujet de ce qui avait été accompli, et de ce qui avait été perdu.

Le conflit en Afghanistan a été la plus longue guerre du Canada. Plus de 40 000 membres des Forces armées canadiennes ont servi dans ce conflit qui s’est étalé sur 12 années. Le Canada compte 158 soldats morts au cours de la mission en Afghanistan. Des milliers d’anciens combattants en sont revenus blessés, physiquement et psychologiquement — il en a résulté plusieurs décès supplémentaires par suicide.

Tant pendant qu’après la guerre, les Canadiens et les Canadiennes ont discuté de l’ampleur et de la portée de l’engagement de leur pays en Afghanistan. Si certains ont remis en question cette guerre et ses coûts, d’autres ont exprimé leur soutien aux soldats et aux civils impliqués.

Les forces militaires du Canada ont joué un rôle clé dans la lutte contre l’insurrection, l’assistance au peuple afghan et les efforts de rétablissement d’une certaine normalité dans un pays dévasté.


Photo au haut de la page :
Des soldats canadiens font une pause dans un vignoble pendant l’opération Méduse, au cours de la bataille de Panjwaye à Kandahar, en septembre 2006.
Avec l’aimable autorisation du ministère de la Défense nationale, AR2006-P005-0031


Contenu connexe