Le Musée canadien de la guerre est fermé et ce, jusqu’à nouvel ordre, en raison des dernières restrictions liées à la COVID-19.

Rendez-vous sur notre site Web pour consulter les ressources muséales riches et stimulantes que nous continuons d’offrir en ligne durant la fermeture.

Main Menu

Discussion sur l’art et la photographie

Activité

Marche à suivre pour animer des discussions de groupe sur l’art et la photographie à l’aide de stratégies de la pensée visuelle

Vue d’ensemble

Cette leçon repose sur les stratégies de la pensée visuelle, une méthode d’interprétation qui encourage les élèves à s’arrêter et à examiner attentivement des images (œuvres d’art ou photos), puis à faire part de leurs observations au groupe. Ces stratégies visent l’acquisition de façons de penser, plutôt que l’apprentissage de faits précis à propos d’œuvres d’art. Elles incluent une façon d’animer les discussions en classe. Une fois que la méthode a été présentée aux élèves, il faudrait la répéter sur une base régulière en vue de l’interprétation de nouvelles œuvres d’art ou photos.

Niveaux scolaires : De la maternelle à la 12e année ou au secondaire 5 (au Québec)

Durée estimée : 30 minutes

Liens avec les programmes d’études : Études sociales, histoire, langues, arts médiatiques, beaux-arts

Concepts de la pensée historique

  • Évaluer des éléments de preuve — Que pouvons-nous déduire au sujet du mode de vie des gens en examinant les indices laissés? Quelles questions demeurent?
  • Établir l’importance ou la pertinence historique — Comment choisir ce qu’il faut raconter et sélectionner les récits personnels à raconter? Quelles données probantes utilisons-nous? Quelles données probantes laissons-nous de côté?

Objectifs

En appliquant des stratégies de la pensée visuelle pour interpréter des œuvres d’art ou des photos, les élèves atteindront les objectifs suivants :

  • Examiner une photo ou une peinture tirée du module Web sur le jour du Souvenir du Musée canadien de la guerre
  • Enrichir leur vocabulaire
  • S’exprimer oralement avec plus d’assurance
  • Pratiquer l’écoute active et établir des liens avec ce que disent les autres
  • Comprendre que les personnes perçoivent des choses différentes dans une même œuvre et que la mise en commun des observations fait ressortir plusieurs facettes

Matériel requis

  • Photos ou peintures choisies dans le module Web sur le Souvenir du Musée canadien de la guerre
  • Projecteur ou tableau blanc interactif

Conseils pour l’animation d’une discussion axée sur les stratégies de la pensée visuelle

  • Sélectionnez vos images à l’avance. Commencez par un sujet familier, comme une image d’une période historique que votre classe a étudiée. Choisissez deux images pour votre première séance. Pour les séances suivantes, vous pourrez choisir d’une à trois images.
  • Les élèves se familiariseront avec les stratégies de la pensée visuelle en les mettant en pratique.
    • Soyez attentif aux indices montrant une baisse de l’intérêt du groupe pour une image, et passez à la suivante s’il y a lieu.
    • Les premières séances peuvent être courtes, mais à mesure que les élèves se sentiront plus à l’aise, une seule image pourrait faire l’objet d’une discussion de plus de 20 minutes.
  • Ne vous attendez pas à une séance parfaite dès le départ. Chaque fois que vous animerez une discussion selon les stratégies de la pensée visuelle, vous vous améliorerez en tant qu’animateur, et vos élèves, qui seront plus à l’aise, acquerront les compétences requises. Il en résultera des discussions plus longues, plus riches et plus stimulantes. La répétition de l’activité fera vivre des expériences plus enrichissantes!
  • Accordez aux élèves le droit de se tromper pendant la discussion. Ne vous précipitez pas pour les corriger. Utilisez plutôt des questions de suivi pour aider l’élève à exposer ses motifs. Donnez à tous la possibilité d’exprimer leur désaccord ou de formuler une hypothèse. Même des conclusions farfelues au premier abord peuvent soulever de nouvelles idées qui mèneront à des discussions intéressantes.
  • N’essayez pas de pousser la discussion dans une direction particulière. Laissez plutôt les échanges de vues se dérouler naturellement. Une même œuvre d’art ou photo peut donner lieu à des discussions différentes, selon les personnes qui font partie du groupe.
  • Pour en savoir davantage sur les stratégies de la pensée visuelle, consultez la page visualthinkingstrategies.org (en anglais seulement).

Partie A : Introduction

Présentez les stratégies de la pensée visuelle dès le début du cours. De telles stratégies permettent aux élèves d’examiner des œuvres d’art, de réfléchir, d’exprimer leurs observations et leurs idées, d’écouter et d’arriver ensemble à une meilleure compréhension de l’œuvre. Cette approche convient à tous les niveaux scolaires.

Projetez une image du tableau ou de la photo. Demandez aux élèves de regarder attentivement l’image, en silence, pendant une minute avant de lancer la discussion. Ne leur donnez pas le titre du tableau ou de la photo pendant l’introduction. Laissez-les entamer l’étude de l’image l’esprit ouvert.

Partie B : Questions

Dans le cadre d’une discussion reposant sur des stratégies de la pensée visuelle, l’animateur doit poser des questions particulières dans un ordre précis. La formulation est importante, et nous vous conseillons donc d’utiliser les questions telles qu’elles sont écrites. Après l’examen de l’image, posez les questions suivantes :

  1. Que se passe-t-il dans cette image? Lorsqu’un élève fait une inférence (tire des conclusions basées sur des observations), répondez ainsi :
  2. Paraphrasez ce que cet élève a dit : répétez son commentaire dans des mots différents.
  3. Demandez-lui d’expliquer sa pensée en posant cette question : Qu’est-ce qui te fait dire cela?
  4. Quoi d’autre voit-on?

Conseils pour les enseignants pour une animation efficace :

  • Écoutez attentivement les élèves et assurez-vous d’entendre et de bien comprendre tout ce qu’ils disent.
  • Pointez les éléments précis qu’ils observent sur l’image.
  • Encouragez les élèves à participer au moyen de votre langage corporel et d’expressions faciales.
  • Paraphrasez chaque commentaire en le formulant autrement, mais sans en changer le sens.
  • Structurez bien vos phrases et employez le bon vocabulaire pour aider vos élèves à améliorer leurs compétences linguistiques.
  • Acceptez chaque commentaire avec impartialité. N’oubliez pas que ce processus encourage une façon de penser, plutôt que « la bonne réponse ». Les élèves apprennent à faire des observations détaillées en triant et en appliquant leurs connaissances. En exprimant leurs pensées, ils progresseront, même quand ils font des erreurs.
  • Établissez des liens entre les réponses, y compris les accords et les désaccords. Montrez aux élèves la façon dont la pensée évolue, la façon dont des observations et des idées peuvent stimuler les autres, et la façon dont les opinions peuvent changer et se développer avec chaque lien ou commentaire énoncé.

PARTIE C : Conclusion de la leçon

Vous saurez quand vos élèves auront fini de discuter d’une image. Ils n’exprimeront rien de nouveau quand vous demanderez « Quoi d’autre voyez-vous? », et la discussion tournera sans cesse autour des mêmes interprétations. Remerciez les élèves de leur participation. Dites-leur ce que vous avez préféré. Encouragez-les à voir dans l’observation de l’art et de la photographie un processus continu et ouvert. Évitez de faire des résumés. Il suffit d’établir des liens pendant la discussion pour montrer la façon dont évoluent les conversations. Après avoir terminé la partie de la leçon portant sur des stratégies de la pensée visuelle, vous pouvez demander aux élèves s’ils souhaitent en savoir davantage sur l’image. À cette étape, vous pourriez transmettre l’information contextuelle qui a été fournie, si vous le souhaitez. Cet exercice peut être répété régulièrement.