The Fight for History 75 Years of Forgetting, Remembering, and Remaking Canada’s Second World War

25,00 $

TIM COOK est l’historien de la Première Guerre mondiale au Musée canadien de la guerre et professeur adjoint à l’Université Carleton. Il a gagné le prix J. W. Dafoe pour son ouvrage At Sharp End en 2008 et pour le livre Vimy en 2018. Son livre Shock Troops a gagné le prix Charles Taylor dans la catégorie litéraire de non-fiction. En 2013, Cook a reçu la récompense Pierre Berton pour avoir popularisé l’histoire canadienne. Il est membre de l’Ordre de Canada.

Présenter une demande

UGS : 108320 Catégories : ,

Description

Palmarès national

L’histoire de la deuxième Guerre mondiale a été racontée de façon magistrale au Canada. On l’a soulignée, oubliée et réécrite depuis 75 ans.

La deuxième Guerre mondiale a forgé le Canada moderne. Elle a contribué à l’émergence du pays comme une force moyenne au niveau international; à l’apparition de l’état social; de l’industrialisation, de l’urbanisation et de la hausse démographique. Après la guerre, le Canada s’est tourné davantage vers les États-Unis pour les échanges commerciaux, la sécurité et la culture populaire, allumant ainsi la flamme nationaliste canadienne face à la menace de l’hégémonie américaine.

Le livre The Fight for History examine la façon avec laquelle les Canadiens ont encadrés et recadrés l’expérience de guerre à travers le temps. Tout comme la variation dans l’importance que l’on a accordé à la bataille de la crête de Vimy, la seconde Guerre mondiale a suivi les mêmes tendances. Or, la montée et la chute rapide de l’importance accordée à la seconde Guerre mondiale pour le Canada ont soulevé la discorde entre les vétérans et les autres, plus que dans les autres guerres.

À la fin du 20e siècle, les expériences de guerre canadiennes étaient présentées comme une série de désastres. Les Canadiens semblaient vouloir parler que des défaites à Hong Kong et à Dieppe ou de la politique aux motivations raciales de la relocalisation forcée des Canadiens d’origine japonaise. Le rôle crucial du Canada dans la bataille de l’Atlantique, dans le succès des armées en Italie et ailleurs en Europe n’était pas discuté dans les livres d’histoire et dans les médias, tout comme la contribution massive des civils restés au Canada. Aucune autre nation victorieuse n’a connu un recadrage du discours autour de la guerre, transformant les victoires en défaites.

Le livre The Fight for History traite des efforts mis pour ramener un portrait plus balancé de la contribution canadienne à ce conflit global. C’est l’histoire du discours canadien de la guerre dans le passé, de la manière que l’on a tenté de l’enterré et comment il a été restauré. C’est une histoire d’idées qui changent avec plusieurs détours et une série d’acteurs et d’événements fascinants.

Disponible en anglais seulement.

Demande d'information produit