Leur histoire : témoignages de militaires du Canada et de leurs familles

Le 22 octobre 2021

Britton Smith – Avec l’aimable autorisation de la famille Smith

Chaque guerre donne naissance à un groupe de militaires qui rentrent à la maison et qui vivent un processus de réintégration et de reconnaissance. Comment ces personnes se sont-elles réintégrées à la vie civile? Quels ont été leurs défis et leurs avantages en tant qu’anciennes combattantes ou anciens combattants? Comment le conflit a-t-il façonné leur vie et leur bienêtre?

Les gens qui ont combattu lors de la Seconde Guerre mondiale et de conflits ultérieurs ont apporté, et continuent d’apporter d’importantes contributions à tous les aspects de la vie au Canada, de la politique aux affaires en passant par la culture. Certains d’entre eux – dont Brian Dickson, Lincoln Alexander et Barney Danson – sont devenus des personnalités connues à travers tout le Canada. La plupart ont repris leur vie privée qui avait été interrompue par la guerre. Toutes leurs histoires doivent être racontées.

Bien que le Musée enregistre les témoignages et souvenirs des militaires, hommes et femmes, depuis des années, Dans leurs propres mots, reflète un effort urgent et concerté pour développer, de façon plus exhaustive, les archives liées à l’histoire militaire. En plus de donner une voix à celles et à ceux qui ont servi, ce projet va encore plus loin en donnant une voix aux membres de leur famille.

L’une de ces histoires est celle d’A. Britton Smith. Grièvement blessé lors de la bataille de Normandie en 1944, M. Smith est l’une des rares personnes encore vivantes au Canada à avoir servi lors de la Seconde Guerre mondiale. Lors de son 101e anniversaire, le 13 mai 2021, l’historien du Musée canadien de la guerre, Andrew Burtch, Ph. D., a relaté non seulement les expériences de M. Smith en temps de guerre, mais aussi son retour au Canada et sa vie de père de famille, de chef d’entreprise et de philanthrope.

Bien qu’il ait reçu la Croix militaire pour sa bravoure, M. Smith – comme beaucoup de gens de sa génération – demeure circonspect au sujet de son service. Faisant remarquer que sa femme avait également servi pendant la guerre, en tant que chauffeuse de la Croix-Rouge, il a indiqué dans son entretien que, bien que ses enfants considèrent avec fierté son service, « ce n’était rien d’exceptionnel. Les pères de bien d’autres enfants ont servi aussi ».

Grâce à un don transformateur des trois enfants de M. Smith, le Musée canadien de la guerre a lancé ce projet de legs, qui reconnaitra et commémorera celles et ceux qui ont combattu lors de la Seconde Guerre mondiale et de conflits plus récents.

Pour les enfants de M. Smith, leur généreuse contribution est une occasion d’honorer et de célébrer leur père et reflète la valeur qu’il accorde à l’hommage fait aux militaires qui ont perdu la vie au combat. Comme l’a noté sa fille Sheila Bayne : « Nous avons grandi en sachant que nous avions de la chance qu’il ait survécu et qu’il soit rentré chez lui. Ce projet nous permet d’honorer la mémoire de mon père et de l’ensemble des anciennes combattantes et des anciens combattants du Canada. »

Nous invitons la population canadienne à se joindre à cette campagne spéciale de deux-millions de dollars afin de recueillir davantage de témoignages, avant qu’ils ne soient perdus à jamais. Ce projet permettra à un plus grand nombre d’anciennes combattantes et d’anciens combattants, ainsi qu’à leur famille, d’être entendus, d’une seule voix, le tout afin de préserver leur histoire et d’améliorer la recherche, les expositions et l’éducation au profit des générations à venir.

Une fois que les batailles ont été livrées, qu’elles aient été gagnées ou perdues, nous devons à celles et à ceux qui ont servi la dette du Souvenir.

Mots-clefs : Kudos Fall 2021