Célébrer l’histoire cachée derrière un nom

Le 8 novembre 2022

Le Musée canadien de la guerre raconte l’histoire des Canadiens en temps de guerre et de paix, et comment les conflits humains organisés ont affecté et ont été affectés par les individus, les familles et les collectivités. Il s’agit d’un voyage intime, d’une exploration de l’histoire à travers l’expérience personnelle. Le fait de voir des personnes semblables à elles-mêmes permet aux visiteurs contemporains de tous âges de comprendre le passé de façon pertinente et immédiate : à travers l’amour et la nostalgie, la peur et le courage, l’amitié et le souvenir.

Donald Bennett – Photo : Avec l’aimable autorisation de la famille Bayne

Ces liens sont partout. Ils nous rappellent notre humanité commune et notre obligation commune de nous souvenir. En avril, le Musée a nommé le premier de ses quatre ateliers du programme éducatif en l’honneur du lieutenant d’aviation Donald Howard Bennett.

Bennett s’est joint à l’Aviation royale du Canada en mai 1940, avant son vingtième anniversaire. Il a servi comme mécanicien de cellule, puis a suivi une formation de viseur de lance-bombes, et a servi au sein du Bomber Command dans un escadron de la Royal Air Force britannique. C’était l’une des missions les plus dangereuses de la guerre, dont des milliers de personnes ne sont pas revenues. Lui et son équipage ont été abattus le 31 décembre 1944, près de la ville néerlandaise d’Eygelshoven. Personne n’a survécu. En 2019, les habitants d’Eygelshoven ont érigé un monument à leur mémoire dans leur petite ville, l’une des innombrables façons dont les citoyens néerlandais continuent de se souvenir de ceux qui ont combattu pour leur libération.

Moins de deux semaines avant son dernier vol, Donald Bennett a écrit une lettre à sa sœur, Marion, lui disant que son escadron avait accompli 22 de ses 30 missions et la remerciant d’avoir « croisé les doigts » pour lui. « Garde-les croisés », écrivait-il. Comme toutes les lettres écrites par ceux qui sont décédés, elle est difficile à lire et impossible à oublier.

La famille Bennett est déterminée à se souvenir. En 2022, elle a dédié à la mémoire de Donald Bennett le l’atelier Bennett, un espace éducatif et de programme de premier plan au Musée. Quinze membres de la famille ont assisté à la cérémonie pour rendre hommage à la bravoure du jeune homme de 24 ans, même si aucune des personnes présentes ne l’avait jamais rencontré. Son neveu, Don Bayne, avait attiré l’attention du Musée sur le service de son oncle et nous a aidés à raconter son histoire. L’espace portant son nom évoque le service de Donald Bennett, tout comme son deuil et la fierté ressentis par la famille. Il parle aux Canadiens de leurs ancêtres dans des moments extraordinaires et les relie à nous, à présent et à l’avenir.

L’atelier Bennett, l’un des quatre ateliers prévus, a marqué le début de ce projet avec une grande émotion. Nous avons hâte d’identifier et de célébrer la vie d’autres Canadiens, dans d’autres branches du service, dont les expériences ont contribué à façonner le Canada. Aucun service n’était ordinaire en temps de guerre. Aucun service n’a été ni ne devrait être oublié. Permettez-nous de vous aider, tout comme tous les  autres Canadiens, à vous souvenir.

Un nom vous vient-il à l’esprit? Dans l’affirmative, veuillez communiquer avec Linda Kincaid, Directrice, Dons majeurs et campagnes de financement, Musée canadien de la guerre. linda.kincaid@museedelaguerre.ca. 613 797-1796.

Mots-clefs : Kudos Fall 2022