Veuillez noter que le Musée canadien de la guerre sera fermé à compter de 16 h, le vendredi 2 avril en raison des dernières restrictions liées à la COVID-19, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Rendez-vous sur notre site Web pour consulter les ressources muséales riches et stimulantes que nous continuerons d’offrir en ligne durant la fermeture.

Main Menu

Transcription : Lettre datée du 4 juin 1944

Extraits [traduction]


Chers parents, frères et sœurs,

J’ai très peu de temps pour vous écrire. Cependant, je dois vous écrire quelques mots pour vous informer de ce qui se passe.

[…]

Désolé, maman, mais je n’ai pas le temps de répondre à toutes tes questions maintenant.

Papa, le grand jour tant attendu de l’invasion de la France est arrivé. Oui, j’y prendrai part. Je serai parmi les 100 premiers Canadiens parachutés. Nous connaissons bien notre mission. Notre entraînement nous a préparés à faire face à toutes les conditions et circonstances. Nos chances sont assez bonnes. Je n’en suis pas certain, mais je crois que Len arrivera quelques jours après moi.

C’est moi qui ai fait le choix de participer comme parachutiste. Je ne suis aucunement associé au travail médical. Cette mission est dangereuse, très dangereuse. S’il m’arrive quelque chose, ne soyez pas tristes ou affligés, mais adoptez plutôt cette attitude : « Il a servi son pays de son mieux. » C’est dans cet esprit que je pars au combat. Que l’on sache que la ville de Nipawin a contribué à remporter cette guerre.

Je m’attends pleinement à revenir. Dieu me donnera de la force et me montrera le chemin. Je suis persuadé qu’Il m’aidera à affronter tous les dangers. J’ai confiance en Dieu.

Votre fils qui vous aime,

Leslie