Précédent
suivant
 
Peindre le Corps forestier canadien
 
Chevaux de différentes unitésLa France et l'Angleterre cherchent à réduire les importations de bois en exploitant leurs propres forêts. Toutefois, les habiletés en matière de débusquage sont plus facilement disponibles au Canada. En février 1916, le gouvernement britannique demande qu'un bataillon de foresterie soit formé au Canada pour le service à l'étranger.
Le gouvernement fédéral réagit rapidement. En six semaines, 1 600 hommes sont recrutés et 250 000 $ sont dépensés pour du matériel de foresterie et de meunerie. Le 224e Bataillon forestier canadien, c'est ainsi que l'unité est nommée, est envoyé outre-mer en plusieurs contingents. C'est le 13 mai 1916 que le premier bois de sciage est produit en Angleterre.
 
Détachement de corvée en train de construire des abris anti-bombes à Trois autres bataillons forestiers sont formés, mais cette forme d'organisation s'avère trop compliquée. En bout de ligne, le Corps forestier canadien est réorganisé en 101 compagnies travaillant en France et en Grande-Bretagne. On compte près de 22 000 forestiers. Le personnel détaché (Corps de l'intendance de l'armée canadienne, Corps médical de l'armée canadienne, ouvriers chinois, prisonniers de guerre employés) porte le total de la main-d'œuvre à près de 31 000 personnes. Par ailleurs, plusieurs Canadiens qui n'auraient pas été admissibles au service militaire, en raison de l'âge ou de problèmes physiques, servent dans les unités de foresterie.


Haut de la page