Le Canada et la Première Guerre mondiale

Cliquer sur l'image pour l'agrandir et zoomer.
FRYou do not have Flash Player installed on this computer. You can download it here: Adobe Fil de fer barbelé provenant de la crête de Vimy
Fil de fer barbelé provenant de la crête de Vimy
Introduit initialement dans l'Ouest américain à la fin du XIXe siècle pour l'élevage des bestiaux, le fil de fer barbelé constituait un obstacle militaire hautement efficace qui ralentissait l'infanterie ou la canalisait dans des zones d'abattage préparées. Toutes les armées s'en sont abondamment servies pendant la guerre. La pénurie initiale d'obus chez les Alliés pour couper les fils de fer ennemis entraîna l'échec de nombreuses attaques, les forces assaillantes se pressant contre des défenses intactes, proie facile pour les mitrailleuses, l'artillerie et les petites armes des défenseurs. Il y avait davantage d'obus en 1916, mais pas assez de fusées sensibles pour les faire exploser au contact du fil de fer; les obus qui s'enfouissaient dans le sol avant d'exploser rendaient souvent encore plus inextricable l'enchevêtrement du fil de fer en projetant les rouleaux ou les brins dans les airs et en les tordant pour former des tas méconnaissables. Ce n'est qu'en 1917 qu'un nombre suffisant d'obus et de fusées commencèrent à dégager régulièrement les barbelés ennemis, mais ceux-ci demeurèrent un obstacle redoutable jusqu'à la fin de la guerre, exigeant des bombardements longs ou nourris pour dégager un chemin pour les troupes attaquantes. La plupart des sections d'assaut d'infanterie transportaient des coupe-fils pour se frayer un chemin à travers les parties laissées intactes par l'artillerie. Ce morceau a été trouvé sur la crête de Vimy après la guerre.

Barbelé
MCG 19840498-001