Galerie 1 - Les guerres au pays, des débuts à 1885
|
 
Les Rebelles américains marchent sur Québec, gracieuseté de Bibliothèque et Archives Canada, C-8724
 
Musée canadien de la guerre
1, place Vimy
Ottawa, Ontario
K1A 0M8
Tél. (819) 776-8600
Sans frais: 1-800-555-5621
   

La guerre de l'Indépendance américaine, 1775-1783

 > 

Invasion et rébellion

Le siège de Québec par les Rebelles américains, 1775-1776 | La rébellion en Nouvelle-Écosse, 1776

Le siège de Québec par les Rebelles américains, 1775-1776

Les attaques des Américains sur Québec, le 31 décembre 1775, gracieuseté de Bibliothèque et Archives Canada, NMC 55019
Les attaques des Américains sur Québec, le 31 décembre 1775
Plan de la ville de Québec et des environs... de William Faden
Gracieuseté de Bibliothèque et Archives Canada, NMC 55019

Plan de Fort Cumberland sur l'isthme de la Nouvelle-Écosse, gracieuseté de Bibliothèque et Archives Canada, C-34708
Fort Cumberland
Plan de Fort Cumberland sur l'isthme de la Nouvelle-Écosse 1778 de William Spry
Gracieuseté de Bibliothèque et Archives Canada, C-34708

Pour les Canadiens, la guerre de l'Indépendance américaine débuta lorsque les armées Rebelles attaquèrent le Canada et assiégèrent Québec. Aux petites heures du matin, le 31 décembre 1775, les Rebelles attaquèrent les côtés ouest et nord de la basse-ville. Une seule volée de tirs par les miliciens francophones et anglophones mit fin à l'assaut du côté ouest. Au nord, les réguliers (soldats professionnels) et les miliciens (soldats à temps partiel) bloquèrent les Américains à la barricade de Sault-au-Matelot.

En mai 1776, des renforts britanniques arrivèrent par la mer et les assaillants furent forcés de se retirer.

La rébellion en Nouvelle-Écosse, 1776

En 1776, environ 200 habitants de la Nouvelle-Écosse se rebellèrent contre leur gouvernement colonial. Ils attaquèrent Fort Cumberland et planifièrent de s'emparer de toute la province. Cependant, la plupart des habitants de la Nouvelle-Écosse appuyèrent les Britanniques ou demeurèrent neutres. La garnison loyaliste de Fort Cumberland tint le coup jusqu'à ce que des forces britanniques, venues de Halifax, forcent les Rebelles à se retirer. La rébellion échoua.